Séjour à Vuillafans du 12 au 15 août 2017

Séjour à Vuillafans du 12 au 15 août 2017

Samedi

Arrivés le matin du 12 août, nous découvrons le nouveau gîte que nous ont trouvé nos amis Guy et Dominique. Les participants arrivent au fur et à mesure.

Premier constat : le gîte est bien à l’écart du village, au calme. Les nouveaux propriétaires, venus de la région parisienne sont accueillants et enthousiastes. Les chambres sont spacieuses et claires, et derrière la maison, il y a un grand jardin, avec tables, chaises et fauteuils. Bienvenue à La Tuffière !

Notre première randonnée se déroule dans la vallée perdue d’Ornans, le long de la Bonneille. Le décor est celui d’une forêt tropicale, attention, il a plus la veille, ça glisse ! le fond de vallée se termine à la cascade dans un décor impressionnant.

De retour de notre promenade, nous visitons le musée du vin à Lods (musée du vin à Lods : chercher le jeu de mots …). Entre vieux outils, bouteilles et barriques, la visite est originale, et évoque le passé viticole de la cité et de la vallée de la Loue.

La journée se termine par le dîner franc-comtois à l’Auberge du Moine. Précédé comme il se doit, par un petit détour au belvédère, pour profiter de la vue sur Mouthier et la croix de Haute-Pierre, avant d’attaquer les croûtes aux morilles, arrosées de Savagnin et de Poulsard.

 

 

Dimanche

Notre premier petit déjeuner à la Tuffière. Pamela mange des tartines. Normal ? Oui, sauf que Pamela est une petite chienne, très alerte, qui aime les tartines au beurre préparées par sa maîtresse Michèle.

La file de véhicules se met en route pour Pontarlier, le but étant de faire une randonnée avec l’ascension du Mont Châteleu. La colonne se met en route. Peu après, l’un des conducteurs heurte un trottoir ! Le pneu est en lambeaux, il faut changer la roue. L’opération se fait vite et bien, à croire que l’équipe a fait un passage dans les stands de la formule 1 !

L’ascension du Mont Châteleu est ponctuée de fortes montées, entrecoupées de passages dans les pâturages. Arrivés près du sommet, nous déjeunons sur l’herbe, face au panorama, et profitons de la météo clémente. Le passage au sommet ne nous a pas permis de voir les Alpes comme nous l’espérions. Le retour se fait par le village « Les Gras ».

Retour au gîte, pour se changer et passer la soirée autour d’un bon repas, prévu dans la grande salle.

 

 

Lundi

Une belle journée s’annonce. Nous fuyons d’abord la lumière pour descendre dans le ravin du puits noir. La rando se poursuit sur le tracé de l’ancienne voie ferrée. L’endroit est calme, idéal pour se promener. La pause de midi est prévue sous un chapiteau à la Guinguette de Plaisir Fontaine. Nous sommes à l’ombre, à l’abri de la chaleur, pour déguster la goujonnette de truite. En rentrant, nous faisons un détour par la fruitière pour acheter du fromage. Puis petite toilette pour se pomponner, avant la réception au CraCra. «Comité régional d’action et de coordination des randonneurs d’Alsace». Bref, chez nos amis les Hildwein, qui nous accueillent à bras ouvert dans leur propriété au centre du village. Nous passons une très agréable soirée, autour d’une bonne table, arrosée de bons crus. Le retour à la Tuffière se fait à pied sous le ciel étoilé.

 

 

Mardi

Ce diable de Guy nous a concocté une descente de la Loue en canoë kayak. La rivière manque un peu d’eau ces temps-ci, faute au manque de pluie. Les sept navires sont toutefois habilement guidés par un jeune accompagnateur, dont le charme n’a d’égal que sa gentillesse. Il récupère les bateaux en détresse, tempère les ardeurs des unes et des autres. Les passages des rapides sont habilement ( !?) négociés, et les couples mariés règlent leurs compte en famille, au sein des esquifs. Le temps est magnifique, l’eau est claire, nous en profitons pleinement. A l’unanimité, moins 50% des voix, la décision est prise de continuer au-delà d’Ornans et de passer l’ancien barrage. Les stratégies employées vont de la marche avant à la marche arrière, voire le passage en crabe. Bref, l’aventure se termine dans la bonne humeur, sans mal. Nous sommes un brin mouillés, mais stoïques et heureux. Notre mascotte Pamela, à fièrement fait le trajet en tête à l’avant du bateau de sa maîtresse, malgré les embruns et les éclaboussures. Au retour à Ornans, il est temps de quitter, pour mettre un terme à notre séjour. Nous quittons nos compères un brin précipitamment, jurant de revenir pour vivre de nouvelles aventures …

 

 

 

 

 

Nos remerciements vont à nos hôtes Dominique et Guy. Et nos pensées à Christiane et Dominique, qui un poil estropiées, n’ont pu se joindre à nos exploits sportifs.