Weekend dans le Palatinat du 7 au 8 octobre 2017

Le Berwartstein

Sur les traces du Hans Trapp et de son château

Samedi 7 octobre

17 vaillants participants se retrouvent de bon matin près du camping du Fleckenstein, prêts à découvrir ce Palatinat si proche et pourtant si peu connu.

Nous traversons la frontière et nous nous retrouvons 20 minutes plus tard dans le village de Bruchweiler-Bärenbach, notre point de départ.

Sous la houlette de notre bon guide Jean Paul Wolff qui connaît la région sur le bout des doigts (et des pieds), nous longeons une multitude de rochers en grès rose dans une forêt qui revêt tout doucement ses couleurs d’automne. Petit clin d’œil à la France : nous sommes sur le chemin de Napoléon, le Napoleonsteig.

A midi, nous nous retrouvons devant une Hütte aux portes closes alors que tous les détails de notre venue avaient été réglés par Jean-Paul.

Nous ne sommes pas dépourvus de solution de rechange et trouvons refuge dans un autre restaurant où certes le service est compétent, mais la serveuse peu souriante… le repas fût délicieux et tout le monde mange à sa faim !

L’après-midi est dédiée à la visite du fameux château du Berwartstein dont certains ont déjà entendu parler et que d’autres découvrent grâce à une visite guidée menée rondement dans la langue de Goethe par un guide local passionné qui agrémentera son discours de beaucoup d’anedoctes.

Château imposant, habité. Il y a même des chambres à louer. A consulter sur leur site internet.

Nous retiendrons, en tant que frontaliers, que le chevalier Hans von Trotha né vers 1450, mort le 26 octobre 1503 au château de Berwartstein et appelé dans le langage populaire « Hans Trott » (ou Hans Trapp) fût en conflit violent avec la ville de Wissembourg. Sa réputation fût telle qu’il devint le Père Fouettard pour des générations d’enfants alsaciens et que cette histoire traversa les siècles ….

L’hébergement se trouve à Erlenbach dans les environs du château. Dîner sur place et bonne nuit dans un lit douillet.

Dimanche 8 octobre

Après un petit déjeuner copieux germanique (œuf à la coque, fromage, charcuterie et confitures diverses), nous voilà repartis sur les sentiers, une légère bruine nous accompagne. Aujourd’hui, nous allons en direction de la Burgruine Drachenfels, une ruine imposante qui se visite et donne une vue imprenable sur le château Altdahn (grâce à Jean-Paul qui connaît la région sur le bout … des doigts) et les montagnes environnantes. Les nombreux rochers en grès sont disséminés tels des taches de couleur au milieu des forêts encore verdoyantes, l’automne ne vient que de commencer…

Journée bien remplie ponctuée d’un déjeuner pris dans une « Hütte » (elle était ouverte, celle-ci) remplie de randonneurs et surtout de gens venus en voiture qui s’arrêtent pour y manger.

Le Pfälzerwald est une région charmante où il y a de nombreuses ruines à découvrir et des massifs rocheux à admirer. Nous y reviendrons sûrement.

Grand merci à notre guide Jean-Paul Wolff pour cette découverte